Les lieux polonais à Paris

UN SCULPTEUR EXCEPTIONNEL AU NOM POLONAIS : Paul LANDOWSKI

 

Chers lecteurs, savez-vous quel sculpteur de talent est l’auteur du fameux Christ Rédempteur, mondialement connu, qui étend ses bras au-dessus de Rio de Janeiro au Brésil, d’une hauteur de 30 m ?

Savez-vous qui a sculpté cette imposante statue de Sainte-Geneviève sur le Pont de la Tournelle à Paris ?

Dans les deux cas, c’est un sculpteur franco-polonais, nommé Paul Landowski.

Fils d’un émigré polonais installé à Paris, Paul Landowski va réaliser un très grand nombre de sculptures fameuses…, et pourtant, paradoxalement, son nom est maintenant quasi-inconnu !

Né en 1875, il montre très tôt un grand talent d’artiste. En 1900, il remporte le Prix de Rome avec sa sculpture « David combattant Goliath ». A son retour de la Villa Médicis, en 1906, il s’installe à Boulogne-Billancourt, bientôt suivi d’un groupe d’artistes et de mécènes. Il accède à la célébrité dès 1909 en réalisant une sculpture qui sera installée sous la coupole du Panthéon à Paris « Aux artistes dont le nom s’est perdu ».

Il devient membre de l’Académie des Beaux-Arts en 1926, et sera nommé directeur de l’Académie de France à Rome, de 1933 à 1937.

Il a réalisé, dans un style néoclassique, plus de 80 Monuments aux Morts dont « les Fantômes », sur la butte de Chalmont dans l’Aisne.

Paris est jalonné des sculptures par lui réalisées que le passant admire sans savoir qui en est l’auteur :

Outre la haute silhouette de Sainte-Geneviève patronne de Paris, il a laissé dans la capitale :

  • la statue équestre en bronze d’Edouard VII, réalisé en 1913.
  • La statue de Montaigne, square Painlevé, devant la Sorbonne, réalisée en 1934.
  • Les fils de Caïn (bronze, Jardin des Tuileries, Paris, 1906),
  • Monument aux artistes inconnus au Panthéon.

Monument aux Internes de l’Hôtel-Dieu de Paris.
Quelques-unes de ses autres statues les plus célèbres :
– David combattant Goliath (Plâtre patiné, Musée des Années 30, Boulogne-Billancourt, 1900),
– L’hymne à l’aurore (plâtre patiné, Musée des Années 30, Boulogne-Billancourt, 1908),

Monument international de la Réformation à Genève, érigé en 1909.

Le monument de la Victoire à Casablanca

Le Pavois à Alger.

Le Temple de l’Homme, en 1925.

Le tombeau du Maréchal Foch.
Son inspiration a été marquée par la philosophie humaniste d’Henri Barbusse. Il a suivi les cours du portraitiste Jules Lefebvre et devient un expert en anatomie en suivant les dissections de l’Ecole de Médecine. Durant la première guerre mondiale, ayant participé à la bataille de la Somme, il reçoit la Croix de Guerre. Il considère désormais la sculpture comme un instrument civilisateur. Il a utilisé toutes sortes de matières, bronze, plâtre, marbre, granit.

Landowski devint le sculpteur officiel de la IIIème République. Il est l’auteur du monument aux morts du Trocadéro, au cimetière du Père-Lachaise..

 

Son fils, Marcel Landowski, (1915-1999) brillera dans un autre Art : La musique. Compositeur de talent, il réformera l’enseignement musical en France.

 

Si je tenais, chers lecteurs, à vous parler de Paul LANDOWSKI, c’est qu’il fait partie de ces innombrables descendants d’immigrés polonais et qu’une initiative pour mettre davantage en lumière ces immigrants polonais et leurs descendants a retenu toute mon attention.

 

  1. Edouard PAPALSKI, sympathique représentant de la POLONIA du NORD-PAS-de-CALAIS envisage en effet de lancer et d’organiser une grande commomération, à l’échelon national, en 2019, pour fêter le centenaire du début de l’immigration de masse des Polonais en France – que l’on a un peu trop oubliés. Leur extrême discrétion ne doit pas faire oublier à quel point ils ont donné leur sueur et leur talent à ce pays d’accueil qu’ils aimaient.

 

Mais je vous reparlerai sans doute plus en détails du projet de M. Edouard Papalski…

En attendant, si vous en avez l’occasion, promenez-vous dans les différents quartiers de Paris, en y découvrant les œuvres immortelles de Paul LANDOWSKI.

 

Hermine.

I – RESTAURANTS POLONAIS DE PARIS

Chers lecteurs, après toutes ces nourritures spirituelles que nous ont assurées l’Histoire et la Culture polonaise, n’avons-nous pas envie de bonne nourriture terrestre ; celle que l’on trouve dans la cuisine typique polonaise ?

Voici donc des endroits à Paris que vous apprécierez particulièrement

  • vous qui avez des origines polonaises – parfois lointaines – qui ressentez une vague nostalgie de piroszki, de zurek, de bigos suivis de sernik et de makowiec qu’une de vos grands-mères jadis vous mijotait.
  • vous qui, sans avoir de racines polonaises, aimez découvrir des ambiances dépaysantes, d’autres cuisines, et des décors évoquant l’âme slave.
  • vous, de tendance écolo, qui appréciez qu’une cuisine soit avant tout saine, naturelle, sentant bon le terroir par la simplicité.

Il y a, à l’heure actuelle, voici les restaurants authentiquement polonais, situés dans différents quartiers de la capitale (Les restaurants Ravaillac du Marais et Le Cracovia près du Panthéon venant hélas de fermer et la « crypte Polska » qui servait des repas près de l’église Notre-Dame de l’Assomption au quartier Saint-Honoré semblant pour le moment fermée  au public).

Si chacun des restaurants  a son décor et son style, tous servent les plats typiques polonais.

Nous citons ces restaurants par ordre alphabétique, accompagnés de quelques mots concernant leur localisation et leur ambiance particulière.
–  CHAUMIERE POLONAISE : 2 rue Baudant.Paris 17ème Métro Villiers. (tél.01.42.93.52.56, http://lachaumierepolonaise.free.fr/ )

Situé dans une petite rue coupant le boulevard des Batignolles, c’est un peu la campagne à Paris : A l’intérieur, décor intime de petite izba, toute décorée de statuettes colorées.

MAZURKA : 3, Rue André del Sarte. Paris 18ème . (tél.01.42.23.36.45, http://www.mazurka.fr/ )

Situé à Montmartre près de la place des Abbesses.

Décor très coloré, nombreux tableaux de Pologne aux murs, rideaux rouges.

HELAS, ce restaurant semble à son tour fermé actuellement.

 

RESTAURANT « POLSKA », dans le 10ème arrondissement de Paris : Au 139, rue Parmentier. (Ouvrez l’oeil pour le remarquer, il est très discret, coincé entre d’autres restaurants de cette rue).

Je viens de le découvrir. Même si le décor intérieur manque de couleur locale, le restaurant m’a beaucoup plu par la qualité de ses plats, en particulier ses piroszki variés et succulents. Bien d’autres spécialités polonaises comme le bigos, le goulasz, les placzki, et en dessert sernik, makiowiec, et szarlotka. 

Je vous le recommande, chers lecteurs ! 

 

PARIS-POLSKA : Restaurant franco-polonais situé au 42, rue des Vignolles dans le 20ème arrondissement de Paris. Métro : Buzenval.  t2L; 01.44.93.72.33.

Ambiance confortable. Les convives prennent place dans de grands fauteuils de velours rouge.

Menu autour de 13 €.

Horaires d’ouverture:MARDI / MERCREDI /JEUDI – 10h à 15H00  /  19h à 22h
VENDREDI ET SAMEDI –  10h à 15h00  /  19h à 23h
DIMANCHE – 12h00 à 15h 

II –  MAGASINS POLONAIS

En dehors des restaurants, vous pouvez acheter des produits alimentaires typiquement polonais dans quelques boutiques de Paris :

  • Magasin « La petite Pologne » 32, rue Bichat. Paris 10ème . (Métro Goncourt)
  • Magasin « Manorek » 156, rue Oberkampf. Paris 11ème . (Métro Ménilmontant)
  • Magasin « Petrus » – 9, rue Chevreul. Paris 11ème . (près de la place de la Nation)

Et, pour les cordons bleus, la Librairie Polonaise située au  123, Boulevard Saint-Germain à  Paris 6ème (entre les métros Mabillon et Odéon) vend des livres de recettes de cuisine polonaise – en plus des innombrables ouvrages concernant la littérature polonaise, l’histoire, les curiosités touristiques, des DVD de films polonais, etc… enfin de quoi satisfaire la curiosité de chacun et pour trouver un cadeau à offrir à vos proches.

Hermine

Publicités
Catégories : 7 - la Pologne à Paris | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Les lieux polonais à Paris

  1. Toutes ces adresses sauf une qui n’existait pas de mon temps ont été testées… avec succès, mais je suis bon public 😉

    • Ewa

      bonjour
      votre blog est intéressant mais pourrait être complété par d’autres lieux culturels comme la Bibliothèque et musée polonais sur l’Ile St Louis, ainsi que la galerie d’art Le Roi Doré dans le Marais
      Ewa

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :